Encre sur papier / Ink on paper

Topographie d'un monde sonore 

Encre sur papier 

Laflamme, Frédéric

Montréal

2016 -

Démarche - processus 

Ma pratique prend racine dans les fondements théoriques issus de la psychoacoustique. En fait, pour parvenir à former mes travaux, je m’ancre dans un lieu public un temps donné en portant une attention particulière à l’environnement acoustique / sonore qui caractérise celui-ci. Ici, j’agis en quelque sorte comme une sonde capturant les imperceptibilités visuelles (les ondes sonores) qui circulent dans cet espace. C'est à travers cette surécoute, enracinée dans un espace donné, que mon travail débute concrètement. 

 

De cette expérience psychoacoustique, je dessine un croquis de l’empreinte sonore retrouvée dans ce lieu. Ce croquis agit comme un petit motif visuel / une mise au carreau me permettant, par la suite, de le retransposer, à l’aide d'une matière telle que l’encre, sur un format de papier plus grand. 

Mon geste final (le retransposition de mon croquis sur un format de papier plus grand) oscille entre le contrôlable - la précision (ma technique)  et l'incontrôlable - la dérive (je suis dépendant de l'environnement acoustique / sonore du lieu dans lequel je capte leurs empreintes sonores). 

 

La résultante picturale de mon travail se déploie à travers un arrimage entre des lignes harmoniques et disharmoniques. Ainsi, les lignes dessinées sur le papier se propagent, s’entrechoquent, se fracturent, s'harmonisent, s'entremêlent, dérivent, etc. de manière à créer une composition concrète minimaliste. 

 

Ce travail est donc une reconstitution visuelle des espaces dans lesquels je me suis immergés l'instant d'une expérience psychoacoustique afin d'y saisir leurs empreintes sonores. Ce processus me permet ainsi de matérialiser des fragments immatériels - des imperceptibilités du réel. 

Autrement dit, ma pratique s'articule sous la forme d'un protocole visant à saisir l'empreinte sonore / acoustique d'un espace afin de la retransposer sur un format de papier plus grand de manière à former une oeuvre visuelle concrète minimaliste. Travaillés sous la forme d'une interpénétration poétique entre le visible (la géographie du lieu) et le non-visible (le sonore), mes travaux sont des tableaux sonores au sens figuré du terme. 

 

Notez qu'il m’arrive aussi de produire mes travaux à partir de ma démarche de compositeur musical ET d'artiste sonore (https://laflammefrederic.wixsite.com/laflammefrederic). Le processus reste sensiblement le même à l'exception que les matériaux sonores utilisés proviennent de mes improvisations et compositions musicales / sonores. 

* Changement: Vous devez maintenant me contacter pour voir les archives photographiques de mes travaux 

//////

Topographie d'un monde sonore 

Inks on paper

Laflamme, Frédéric

Montréal

2016 - 

Artistic approach - process

My practice is rooted in the theoretical foundations of psychoacoustics. In fact, in order to shape my work, I anchor myself in a public place for a given time, paying particular attention to the acoustic/sound environment that characterizes it. Here, I act as a kind of probe capturing the visual imperceptibilities (sound waves) that circulate in this space. It is through this over-listening, rooted in a given space, that my work begins concretely. 

 

From this psychoacoustic experience, I draw a sketch of the sound imprint found in this place. This sketch acts as a small visual motif / a tiling allowing me, thereafter, to retranspose it, using a material such as ink, on a larger paper format. 

 

My final gesture (the retransposition of my sketch on a larger paper format) oscillates between the controllable - precision (my technique) and the uncontrollable - drift (I am dependent on the acoustic / sound environment of the place in which I capture their sound imprints). 

 

The pictorial resultant of my work unfolds through a docking between harmonic and disharmonic lines. Thus, the lines drawn on the paper propagate, collide, fracture, harmonize, intermingle, drift, etc. in order to create a minimalist concrete composition. 

 

This work is thus a visual reconstruction of the spaces in which I immersed myself the instant of a psychoacoustic experience in order to capture their sound imprints. This process thus allows me to materialize immaterial fragments - imperceptibilities of the real. 

 

In other words, my practice is articulated in the form of a protocol aimed at capturing the sound/acoustic imprint of a space in order to retranspose it onto a larger paper format to form a concrete minimalist visual work. Worked in the form of a poetic interpenetration between the visible (the geography of the place) and the non-visible (the sound), my works are sound paintings in the figurative sense of the term. 

 

Note that I also sometimes produce my works from my approach of musical composer AND sound artist (https://laflammefrederic.wixsite.com/laflammefrederic). The process remains pretty much the same except that the sound materials used come from my improvisations and musical/sound compositions. 

* NOTICE - Change: You must now contact me to see the photographic archives of my work. 

©Frédéric Laflamme

Ces travaux (inc. la démarche, concept, idée, technique, etc. ) ne peuvent en aucun cas être modifiés, utilisés, téléchargés, partagés, appropriés, copiés, remaniés, exposés, instumentalisés, etc. Ce droit d'auteur absolu s'adresse à tous et toutes pour l'ensemble des pays du monde y compris sur le numérique /These works (inc. the gait, concept, idea, technique, etc.) cannot be modified, used, downloaded, shared, appropriate, copied, reworked, exposed, instumentized, etc. This absolute copyright is for all countries of the world.